archive | Surréalisme RSS pour cette section

De l’utilité d’une Miss Belgique

Loin de moi l’idée de lancer une nouvelle polémique: le concours Miss Belgique a éveillé en moi quelque envie de casser du sucre.

A quoi sert une Miss Belgique ? A mon sens, à porter haut les couleurs de notre beau pays, à représenter la beauté made in Plat Pays et à se faire l’ambassadrice de charme d’un pays exangue. Pour ce faire, il me parait indispensable que la (belle) demoiselle ait quelque connaissance du pays dont elle entend promouvoir la culture. On en est bien loin, si l’on en croit l’interview de l’une des candidates 2012, Albana Berisha, au cours duquel le journaliste s’est amusé à lui poser quelques questions simples sur la Belgique. En voici une retranscription (au total, un score de 2/10 pour la nymphette) :

Question : Quel était le surnom de Eddy Merckx ?
Réponse : Euh … Je ne sais pas.

Question : Quel titre a remporté Alizée Poulicek au concours Miss univers ?
Réponse : Euh … Elle a été 15ème.

Question : Quel ville est célèbre pour ses gilles ?
Réponse : Euh. Je ne sais pas. Je vais quand même tenter : « Anvers » ?.

Question : Quel artiste bruxellois joue de l’Harmonica ?
Réponse : Je ne sais pas.

Question : Quels sont les prénoms des trois enfants de Albert II ?
Réponse : Philippe, Laurent et Astrid. [Ndlr : enfin une bonne réponse !]

Question : Qui a écrit « L’hygiène de l’assassin » ?
Réponse : Euuuh … Je ne sais pas.

Question : Qui est la dernière Miss Bruxelles à avoir été élue Miss Belgique et en quelle année ?
Réponse : Euh … Zeinep, en 2009. [Ndlr : 2ème et dernière bonne réponse !]

Question : Quelle bataille a été fatale à Napoléon et en quelle année ?
Réponse : Euh … Je ne vois pas.

Question : Quel est le nouveau nom de la Communauté française ?
Réponse : Je ne sais pas.

Question : Comment s’appelle le siège de la Commission Européenne, situé à Bruxelles ?
Réponse : Le Parlement ?

Alors ma question est la suivante: au delà des mensurations, quels sont les critères de nomination des candidates Miss Belgique ?

L’intégrale de l’interview sur le site de L’Avenir

Di Rupo et De Wever s’offrent une partie de Plezir

La nouvelle bière belge Plezir fait parler d’elle. Petit buzz autour de la situation politique en belgique.

L’agence de pub s’est laché sur ce spot qui met en scène des sosies de di Rupo et De Wever pour vanter la nouvelle bière belge Plezir.

Les bois, ça cerf !

J’imagine le cerf présentant à ses congénères, son trophée de chasse : une tête de chasseur français empaillée.

Pour une fois, la nature reprend ses droits. Hier un chasseur a été empalé par un cerf, au cours d’une chasse, dans les bois de Alle-sur-Semois, en Ardenne belge :

La chasse a repris ses droits dans nos forêts ardennaises. Ce mardi 11 octobre, c’était la chasse à Alle-sur-Semois (entité de Vresse-sur-Semois). Il était aux alentours de 12 h 30 lorsque le service ambulancier de service communal d’incendie de Vresse a été appelé pour un accident de chasse. Jean-Yves Mathieu, un traqueur français âgé d’environ 70 ans venait d’être renversé par un cerf.

Source : Actu24

Une girouette trop « Wallonne »

A Roesbrugge-Haringe, en Flandres, la girouette d’un clocher d’église a été jugée trop « wallonne » pour une commune flamande. 

Les autorités locales ont donc passé commande auprès d’un sculpteur local pour une girouette en forme de lion, symbole bien plus flamand.

« Nombreux sont les habitants qui sont fiers d’être Flamands et le lion est le symbole de notre identité flamande. Pourquoi devrions-nous accepter plus longtemps de laisser un coq au sommet de notre tour, le symbole des francophones? Le lion est le roi des animaux. Un coq n’est finalement qu’une poule au masculin…  » déclare le président de l’ASBL qui gère l’église du sus-dit village.

Pour la petite histoire, la présence d’une girouette en forme de coq sur le clocher des églises en occident a été décidée suite à une  »bulle » du Pape au XIIème siècle. Le coq a été choisi parce que, comme le Messie, il annonce le passage des ténèbres à la lumière. De part sa position élevée, dominant églises et cathédrales , le coq est le dernier à recevoir les rayons du soleil couchant et le premier à le saluer dès l’aube.

Source : lesoir.be

Crema Academy ?

L’Intercommunale du Centre Funéraire de Liège travaille sur un projet qui permettra aux proches d’un défunt de suivre sur internet, en direct-live, la cérémonie de crémation au futur crématorium de Welkenraedt.

La mort virtuelle...

Je suis mortifié. Je ne peux que me demander à quoi cela va mener ? Les internautes vont-ils ensuite devoir nominer trois pleureurs, qui ne pourront participer à la cérémonie suivante que s’ils ont été repéchés par les votes du public (pour Antoine, envoyez Death01 au 3235, 1€ par Sms envoyé/reçu) ?

A quand la Crema Academy ? Non, sérieux, faut arrêter !

 

44e traversée hivernale de la Meuse à Huy

Dimanche matin, une centaine de nageurs étaient au rendez-vous annuel de la traversée hivernale de la Meuse.

Comme chaque année, le déroulement de la matinée était le même. Dès 10h30, les premiers nageurs ont bravé la Meuse et ses 6° C… Des conditions optimales, d’après les connaisseurs…

Enfin, on ne me fera pas dire que se jeter dans une eau glaciale et polluée est agréable… Et les vertus prêtées au bain en eau glacée doivent certainement être contrebalancées par les néfastes de l’exposition aux toxines mosanes. Enfin, au moins ça a le mérite d’être un pan de folklore belge et Dieu sait qu’on en a besoin.

Mini-site Belgo-belge

La Belgique, malade ? Pas du tout ! Enfin, si l’on se réfère à l’auto-dérision, la Belgique existe toujours bel et bien, du moins sur la toile.

J’en veux pour preuve le mini site : http://belgiq.eu/ que je vous invite à visiter.

Le non verbal en politique

Epinglé cette semaine : Lorette Onkelinx qui se trompe de doigt, au plus vif d’un débat télévisé…

 

Vous reprendrez un peu de ma femme ?

Juillet 2007. Une histoire sordide, qui trouve un semblant de dénouement : Le lundi 24 janvier a démarré le procès de Didier Charron devant la cour d’assises de Liège.

le congélateur: pratique en été...

Plantons le décor. Christina, petite femme de 36 ans, habitant Gouvy, raccroche le téléphone en se disant qu’une raclette en plein mois de juillet, c’est une drôle d’idée. Mais Didier est sympathique et les autres convives aussi. Alors elle a décidé d’accepter l’invitation. Quelques jours plus tard, chez Didier, le repas touche à sa fin. Didier est passablement éméché et les autres convives semblent trop occuppés à rigoler pour se soucier de débarasser la table.

Christina, en bonne « femme de cuisine », comme elle aime à se qualifier, commence à ramener les couverts usagés à la cuisine. Comme on est en été et que le frigo est plein, elle se décide à descendre à la cave pour ranger le reste de fromage à raclette au congélateur. C’est en ouvrant celui-ci qu’elle découvre les corps de Chantal Bernard (46 ans) et de Bryan Dourcy (11 ans), la femme et le beau-fils de Didier Charron, assassinés 4 mois plus tôt.

On suit le procès de près.